• Coronavirus (COVID-19)
    All sporting events suspended until further notice
    In light of the French Government's latest recommendations aimed at containing the spread of the Covid-19 virus, and at the request of the President of the FFBSC, LFLCC has decided to suspend all sporting events (matches, training sessions, etc.) until further notice.

    Thank you for your understanding and support.

    Philippe DETHOOR,
    President & player, LFLCC
  • Sponsors
    Logo Greening
    Logo Apitech Logo Nisa
    Logo EatSushi Logo SOS T-Shirt
  • Social media

    Follow LCC of Facebook and Twitter!

    Lille Cricket on Facebook  Lille Cricket on Twitter

Arcadians CC (Ghent) vs Lille CC - 27/09/2009

Pictures

Compte-rendu de match par Maxime Parent

Le Grand match pour les Belges, le Petit pour les Français

Pour le dernier match de la saison 2009, le Lille Cricket Club avait rendez-vous chez son adversaire historique les Arcadians de Gand, une rencontre qui s'apparente désormais à une sorte de derby pour le Cricket Made in Flandres. Il s'agissait en effet de la 5e rencontre entre les deux clubs en 3 saisons. Le match aller 2009 ayant été annulé en raison de la pluie en juin dernier, les Lillois se déplaçaient en terres gantoises un peu dans l'inconnu. L'inconnu de la version 2009 des Arcadians, l'inconnu de ce Lille Cricket Club qui démarre un nouveau cycle avec Nick Bowater, en capitaine et le duo Julien Guenne/James Legg qui prend la relève du duo Dave Szumowski/Brett Meredith, ainsi que dans l'inconnu de ses réelles nouvelles capacités.

Pour la première inconnue, la cuvée 2009 des Arcadians réservait un sacré client, Thomas van Poucke, une sorte de Dave Szumowski Sud Africain, le côté chambreur et bling bling en plus, un sacré client ! Pour la deuxième inconnue, Nick Bowater se relevait un capitaine contentieux et réfléchi et Julien Guenne et James Legg se révélaient en joueurs prometteurs qui ont besoin d'engranger les heures de Cricket pour se revenir à leur meilleur niveau. Pour la troisième inconnue, le Lille Cricket Club a péché niveau mental.


[break]
Arrivés à Gand, les Lillois saluaient leurs hôtes, poussaient dans le vestiaire un cri de guerre en l'honneur du Capitaine Nick Bowater et se réunissaient sur le pitch pour le Toss. Commencer à la batte (et se retrouver peut être avec un sous score dans un match de 40 séries de lancers), commencer aux lancers (et se retrouver peut être contre un score impossible à rattraper), la tortueuse question trouvait immédiatement une réponse, c'est Gand qui remportait le toss et qui envoyait de façon surprenante les Lillois à la batte pour ce match de 40 séries de lancers. Le LCC ne devait pas se louper en démarrant à froid, une pression supplémentaire. C'est la paire Alfar Jiffry-Maxime Parent (sur requête) qui ouvrait. Alfar Jiffry est désormais un des piliers lillois à la batte et s'acquittait parfaitement de la tâche. Maxime Parent résistait aux lancers adverses comme à son habitude. Le premier tournant du match venait du Sri Lanka, la fameuse nouvelle batte d'Alfar Jiffry en provenance de Ceylan, explosait en deux morceaux. Un signe ? C'est Maxime Parent qui quittait le premier pitch sur une prise de guichet de van Poucke après 7 séries de lancers et 6 courses au compteur. Le LCC affichait 23 courses pour 1 éliminé. Gareth Wilson prenait 1 course et puis s'en va, sur interception, laissant sa place à James Legg. Le néo-lillois plaçait un "4", quelques défenses, avant de se faire prendre par la patrouille belge, sur prise de guichet. Baljeet Singh Gujral se faisait terrasser également dès sa première balle sur prise de guichet. Le Lille Cricket affichait 33 courses en 10 séries de lancers pour 4 éliminés et venait de vivre sa traditionnelle série cauchemar. Nick Bowater entrait pour éteindre le feu en bon capitaine. Il céda sur prise de guichet avec 6 courses personnelles à la 13e série laissant Lille avec 46 courses. Le réveil dominical était décidément un peu violent. L'entrée de Julien Guenne redonnait du baume au coeur des lillois, mais l'élimination d'Alfar Jiffry à la 15e série de lancers avec 24 courses personnelles et 59 courses pour le LCC plombaient un peu l'ambiance, côté français. Robin Richardson défendait bien, et permettait à Julien Guenne de placer quelques coups gagnants, jusqu'à cette fatidique 83e course. C'est d'abord Robin Richardson sur prise de guichet qui cédait. Lawrence Foster entrait et voyait partir coup sur coup Julien Guenne (25 courses), Philippe Dethoor (0) et Florian Jiffry (0). À la 23e série, le Lille CC comptait 85 courses, dont 1 de Lawrence Foster, tous éliminés.


[break]
Le score semblait bien évidemment à la portée des Belges, mais le Lille Cricket Club est toujours capable de belles fulgurances. Seul le passage aux lancers et dans le champ des Lillois servirait de juge de paix. Robin Richardson et Gareth Wilson commençaient aux lancers en concédant chacun 2 courses. Dès la 3e série, Robin Richardson faisait tomber le premier guichet. Gareth encaissait 12 courses, mais Robin Richardson remettait de suite un Belge sur la touche sur prise de guichet à la 5e série de lancers. Le Lille Cricket Club commençait sur des bases victorieuses avec seulement 19 courses concédées pour 2 éliminés. Ils furent bientôt 3 belges dehors, lorsque Alvandré Thompson fut éliminé par James Legg sur prise de guichet avec 14 courses personnelles. Les Arcadians affichaient 26 courses pour 4 éliminés. Intéressant. L'entrée de Thomas van Poucke allait changer le cours du match. Gareth Wilson, sur interception de Nick Bowater, avait beau éliminer un nouveau Belge, van Poucke lâcha ses coups sur les lancers de James Legg et Julien Guenne, tout en affolant les compteurs. Les Arcadians s'envolaient très vite désormais vers le marque des lillois. C'est l'inévitable van Poucke (49 courses au final) qui concluait avec un "4" sur un lancer de Robin Richardson pour porter les Arcadians à 88 courses à la 17e série de lancers pour 4 éliminés. Les Lillois ont cru faire basculer un moment la partie, mais devaient finalement s'avouer vaincu pour le grand match.


[break]
La messe ayant été dite plus tôt que prévu, les deux équipes remettaient le couvert pour un petit match en 15 séries de lancers. C'est le Lille Cricket Club qui remportait le toss et passait à la batte en premier, avec la ferme idée d'attaquer à tout va. Et ce qu'ils furent incapables de faire lors du grand match, les Lillois le firent admirablement et de façon décomplexée dans le petit match. La paire d'ouvreurs Alfar Jiffy-Baljeet Singh Gujral mettait le paquet d'entrée. L'Indien du LCC se fit sortir le premier sur course avec 18 courses personnelles. Gareth Wilson rentrait dans le ton de la partie lilloise en enchaînant parfaitement les courses. Les 9e et 10e séries de lancers belges furent alors mouvementées avec les sorties successives d'Alfar Jiffry (30 courses) sur interception, de Gareth Wilson (24 courses) sur interception, de Julien Guenne (2 courses) également sur interception. Maxime Parent et Lawrence Foster complétaient le score en prenant tous les risques. C'est d'abord l'Anglais sur prise de guichet qui sortait avec son meilleur score de la saison (5 courses) puis le Français, sur course, avec 7 courses personnelles. Nick Bowater ajoutait 8 courses avant de se faire sortir également sur course. Robin Richardson était toujours sur le pitch à la 15e et dernière série de lancers avec 11 courses personnelles alors que le Lille Cricket Club comptait 120 courses pour 7 éliminés. Ah si seulement les Lillois avaient pu en faire de même dès le premier match, sous pression cette fois !


[break]
Les Belges voyaient leur ciel, pourtant magnifique en ce dimanche, s'assombrir. Il fallait réaliser du très lourd en 15 séries de lancers pour espérer rattraper les Lillois. La présence de Thomas van Poucke en ouvreur illustrait la détermination belge. Les Lillois contenaient les Arcadians de Gand. L'arrivée du Capitaine lillois aux lancers allait accélérer les événements. Nick Bowater provoqua la première élimination sur interception de Baljeet Sing Gujral puis celle de Thomas van Poucke (29 courses) sur une très belle interception de Julien Guenne. Le jeune Français prenait également ses deux premiers guichets avec le Lille Cricket Club. Entre temps Gareth Wilson, sur interception d'Alfar Jiffry et Nick Bowater sur une nouvelle interception de Julien Guenne, avaient fini par brider les Belges. Les Arcadians échouaient à 105 courses pour 7 éliminés à la 15e série de lancers, laissant au LCC la victoire pour ce petit match. Lille pouvait se féliciter de finir en beauté sa saison 2009 mais ne pouvait s'empêcher de cogiter sur son terrible trou d'air lors du premier match. Philippe Dethoor estimait de son côté, non sans humour, "qu'il s'agissait d'un bon début pour une fin de saison". Pour finir la journée dominicale, les deux équipes pouvaient se féliciter et fraterniser comme à leur habitude, tout en se donnant rendez vous en Février 2010 pour une première expérience de match de Cricket en salle entre les deux équipes.

Script logo